Prix de la Monographie de la SEDI

La date limite de soumission des livres à prendre en considération pour le prix de la monographie 2023 est le 31 janvier 2023.

Vous trouverez les lignes directrices au sujet du prix de la monographie de la SEDI ici.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le nouveau prix du livre collaboratif de la SEDI, veuillez lire ici.

Freya Baetens est le membre du Comité de la SEDI qui coordonne le prix ; n’hésitez pas à la contacter pour toute question.

 

Le prix de la Monographie 2022 de la SEDI a été décerné en septembre 2022 lors de la 17ème  conférence annuelle de la SEDI à Utrecht à Anne Orford pour son livre International Law and the Politics of History (Cambridge University Press, 2021).

Décision du jury :

Il s’agit d’un travail approfondi de recherche intellectuelle à l’intersection du droit international et de l’histoire, qui explore l'”herméneutique du soupçon” qui a émergé entre les deux disciplines (et dont Anne Orford a été l’un des principaux protagonistes du côté du droit international). En tant que tel, ce livre est une sorte d’héritage, un témoignage de ce que signifie s’engager dans l’histoire en tant que juriste international, et une réponse à certaines critiques formulées par les historiens professionnels.

Le livre est très bien écrit et, dans l’ensemble, extrêmement réfléchi. Dans une certaine mesure, le livre s’adresse aux historiens plutôt qu’aux juristes internationaux : il leur reproche de penser que leurs méthodes historiques archivistiques sont plus objectives que le travail d’interprétation des juristes internationaux, par une sorte de tu quoque. Mais il s’agit aussi d’une critique de l’enthousiasme des juristes internationaux pour l’histoire en tant que néophytes se livrant à un ” blanchiment de méthode “. En tant que tel, il sert aussi de défense du droit international – un droit qui n’a pas peur de sa politique, qui est immergé dans le réalisme, mais qui est aussi puissamment conscient de ses généalogies constitutives.

Ce livre est inspirant à bien des égards. Il sera une excellente lecture pour de nombreux étudiants diplômés et pour toute personne engagée professionnellement ou académiquement dans le droit international. Il s’agit également d’un exemple remarquable d’études interdisciplinaires : très vanté et encouragé, mais souvent insaisissable. Anne Orford maîtrise manifestement les langages du droit international et de l’histoire (et de la théorie sociale en général).

En fin de compte, le jury a estimé que ce livre était celui qui faisait preuve du plus grand leadership intellectuel dans le contexte actuel. S’inscrivant dans le “tournant vers l’histoire” de plusieurs des principaux ouvrages en lice dans cette édition, il est aussi celui qui va le plus loin dans la politique d’écriture de l’histoire du droit international et qui, ce faisant, délivre le message le plus calibré et le plus stimulant. En bref, le jury a estimé qu’il s’agissait d’un engagement très sérieux à l’égard de la faillibilité et du potentiel de la discipline et qu’il s’agissait du livre que les membres de la SEDI devraient lire.


Précédents lauréats du prix du livre :

  • ESIL Book Prize 2021François Delerue (University of Leiden) for Cyber Operations and International Law, CUP, 2020.
  • ESIL Book Prize 2020: Daniel Peat (University of Leiden) for  Comparative Reasoning in International Courts and Tribunals, CUP, 2019.
  • ESIL Book Prize 2019: John Linarelli, Margot E. Salomon and Muthucumaraswamy Sornarajah for The Misery of International Law: Confrontations with Injustice in the Global Economy, OUP, 2018, and Alejandro Rodiles for Coalitions of the Willing and International Law: The Interplay between Formality and Informality, CUP, 2018
  • Prix de la SEDI 2018: Dr. Guy Fiti Sinclair (Senior Lecturer at Victoria University of Wellington Faculty of Law) for his book To Reform the World: International Organizations and the Making of Modern States, OUP, 2017.
  • Prix de la SEDI 2017: Prof. James A. Green (Professor of Public International Law at the University of Reading) for his book The Persistent Objector Rule in International Law, OUP, 2016
  • Prix de la SEDI 2016: Dr Arnulf Becker Lorca (Visiting  Assistant Professor of Law, Jurisprudence and Social Thought at Amherst College and Postdoctoral Research Fellow at the Erik Castrén Institute of International Law and Human Rights at the University of Helsinki), Mestizo International Law: A Global Intellectual History 1842-1933, Cambridge University Press, 2015.
  • Prix de la SEDI 2015 : Dr Monica Garcia-Salmones Rovira (post-doctorante au sein de l’Institut de droit international et des droits de l’homme Erik Castrén de l’Université d’Helsinki), The Project of Positivism in International Law, Oxford University Press.
  • Prix de la SEDI 2014 : Sandesh Sivakumaran (University of Nottingham), The Law of Non-International Armed Conflict, OUP 2012 ; Ingo Venzke (University of Amsterdam), How Interpretation Makes International Law. On Semantic Change and Normative Twists, OUP 2012.
  • Prix de la SEDI 2012 : Michael Waibel (Lauterpacht Centre for International Law, University of Cambridge), Sovereign Defaults before International Courts and Tribunals, Cambridge University Press 2011.
  • Prix de la SEDI 2010 : Lorenzo Gradoni (University of Bologna), Regime Failure nel diritto internazionale, CEDAM 2009.
  • Prix de la SEDI 2008 : Matthew Craven (School of Oriental and African Studies, University of London), The Decolonization of International Law: State Succession and the Law of Treaties, Oxford University Press 2007.
MENU